Que doit-on faire pour retarder l’éjaculation ?

Le plaisir sexuel est issu des efforts de l’homme et aussi de la femme. Ceci dit, en ce qui concerne l’homme, il a beaucoup d'efforts à fournir pour faire durer l’acte. Ainsi, il a l’obligation de ne pas vite éjaculer et c’est ce qu’on vous fera découvrir ici.

Une bonne respiration pour éviter de vite éjaculer

Au nombre des différents maux qui déchirent la cohésion dans les couples, il y a celui qui concerne les relations sexuelles. Vous pouvez visiter ce site ici même pour plus d'infos. On en conclut que vous ne pouvez pas satisfaire votre et donc il est possible qu’elle vous trompe. Toutefois, ne paniquez surtout pas, il existe des techniques pour parvenir à gérer cette situation. Entre autres, l’art de bien respirer pour vous aider à vous débarrasser de ce mal. 

En effet, lorsque vous atteignez le point de non-retour, stopper les choses devient difficile. C’est justement à ce moment que vous devez vous concentrer sur votre respiration. Inspirer profondément avec les narines tout en gonflant entièrement votre abdomen d’air jusqu’au bas ventre. Bloquer sur ce mouvement pendant quelques secondes puis relâcher l’air brusquement. Gardez à l’esprit que vous devez pouvoir vous maîtriser pendant 100 secondes.

Maîtrisez les différents stades du plaisir

Lorsque vous introduisez votre phallus dans le vagin et que vous vous mettez à pratiquer le coïte, votre niveau d’excitation monte en flèche. Dans la foulée, le plaisir s'accroît et quand vous atteignez un niveau, il y a une certaine fusion qui s’opère et c’est l’orgasme qui s'ensuit. Maintenant que vous savez que c’est comme cela que les choses se déroulent, vous devez être en mesure de savoir détecter lorsqu’il y a un pic de plaisir. 

Ce serait le moment où vous devez ralentir la cadence pour ne pas franchir le point de non-retour. Autrement dit, bien que l’orgasme soit imminent vous pouvez l’arrêter, il suffit de stopper tous vos mouvements. A ce stade précis le plaisir est aigu et vient de la base de votre verge. Si vous ressentez ce signe vous devez enclencher un processus de freinage. Couper vos mouvements, retirer du vagin en partie, contracter vos muscles au niveau du périnée, serrer vos fesses et votre rectum pour parvenir à fermer votre vessie.