Dans quel cas souscrire une assurance auto temporaire ?

Selon l’article L. 211-1 du code des assurances, souscrire une assurance est un préalable indispensable à la mise en circulation de tout véhicule. Qu’il s’agisse d’un usage permanent ou temporaire, l’utilisation de « tout véhicule automoteur destiné à circuler sur le sol » nécessite une assurance. Certes, mais laquelle ? Découvrez ici dans quel cas vous pouvez souscrire une assurance auto temporaire ?

L’assurance temporaire : un régime pour les jeunes conducteurs

Comme son nom l’indique, une assurance auto temporaire est une assurance auto d’une durée relativement assez courte. Et pourtant, la nature et le coût des formalités de souscription ne changent pas pour autant proportionnellement. Si vous envisagez y souscrire, nous vous proposons de suivre le lien du site ci-indiqué pour mieux vous informer.

L’assurance auto temporaire est un régime particulier auquel on ne souscrire aussi que dans des conditions particulières. La première condition d’obtention d’une telle assurance est l’âge du demandeur. Selon les compagnies, l’âge minimal pour avoir une assurance temporaire varie entre 21 et 23 ans. Cependant, il faudra que votre permis de conduire soit vieux d’au moins 2 ans.

L’assurance pour véhicule à usage temporaire

Voulez-vous vendre votre vielle voiture ? Et bien, pour être sûr de la vendre au prix qui lui convient, il est tout à fait normal de la rouler quelques jours ou semaine pour tester son état. Dans ce cas, faut-il souscrire une assurance d’un an ? Vous ne pouvez pas rouler sans assurance non plus. Souscrivez alors une assurance temporaire pour la durée d’essai. C’est valable aussi bien pour le vendeur que pour l’acheteur.

En dehors de la période d’essai avant la vente ou l’achat d’un véhicule, l’assurance temporaire est la solution en cas d’usage temporaire d’un véhicule. Vous voulez par exemple vous rappeler le bon vieux temps en sortant votre vieux véhicule pour les vacances, ou emprunter à un pot le sien. Dans ces cas, faut-il souscrire un an d’assurance ? Demandez plutôt un régime temporaire juste pour la durée des vacances.