Comment bien poser un garrot ?

Le garrot est un dispositif utilisé dans la médecine moderne comme traditionnelle pour couper la circulation du sang à un endroit du corps. Généralement, il est aussi utilisé pour chercher les veines lors d’une injection ou lors d’un accident grave pour arrêter l’hémorragie.

Détection de l’origine de l’hémorragie

Le premier pas consiste à déterminer la source de l’hémorragie. Au cours du processus, il faut éviter que la victime regarde la blessure ou le saignement. Cela pourrait être la cause d’un malaise dont la conséquence serait de perdre tout contact avec la victime. Il est important de le maintenir en état de conscience pour en savoir plus sur elle en attendant l’arrivée des services de secours.

Compression de la blessure

L’objectif à ce niveau est de réduire ou d’arrêter l’écoulement du sang. Pour ce faire, il faut toute chose absorbante ou des compresses stériles. En compressant la blessure, il est important de s’assurer que le blessé ne perde connaissance. Le dialogue s’impose alors. Lorsque la bande utilisée n’absorbe plus le sang ou quand la blessure devient plus grande, il est recommandé de changer la compresse tout en maintenant la première.

La pose du garrot et l’appel des services urgences

La pose du garrot reste un geste simple mais le plus important dans le processus d'urgence. Dans le cas où la plaie prend du volume lors de la compression, le garrot peut déjà être fait. Le choix du garrot à utiliser ne dépend que des circonstances. Le meilleur restant le garrot médical, il est possible d’utiliser un bâton et une écharpe pour l’urgence. Avec l’écharpe, on constitue un nœud dans lequel on insère le bâton puis on tourne. L’effet escompté est de couper le sang dans les artères provenant du cœur. De ce fait, il est nécessaire de le mettre entre la blessure saignante et le cœur. Un garrot bien placé est synonyme de l’arrêt de l’hémorragie.

Lors de ce procédé, toujours s’assurer que le blessé est en éveil pour prendre toutes ses coordonnées à fournir aux services d’urgences contactés.